Logo
RECHERCHER

Les enjeux éthiques de la recherche en ergothérapie : un portrait préoccupant

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Drolet, M.-J. et Girard, K. (2020). Les enjeux éthiques de la recherche en ergothérapie : un portrait préoccupant. Canadian Journal of Bioethics / Revue canadienne de bioéthique, 3 (3). p. 21-40. ISSN 2561-4665 DOI 10.7202/1073779ar

[thumbnail of Drolet_M-J_229_ED.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (559kB) | Prévisualisation

Résumé

Les enjeux éthiques de la recherche dans le domaine de la santé sont bien documentés. Les enjeux éthiques de la recherche en ergothérapie commencent, pour leur part, à susciter de l’intérêt de la part des chercheurs. Cela dit, aucune recherche n’a documenté les enjeux éthiques vécus par les ergothérapeutes qui font de la recherche en contexte académique au Québec. C’est ce que révèle la recension des écrits à l’origine de la présente recherche qualitative dont les résultats sont ici présentés. Cet article présente aussi les résultats d’une recherche qualitative menée auprès de onze femmes ergothérapeutes-chercheuses du Québec. Un devis qualitatif d’inspiration phénoménologique a été utilisé. Des entretiens semi-dirigés ont été menés pour discuter des enjeux éthiques vécus en recherche dans le domaine de l’ergothérapie. Trois unités de sens émergent des données narratives, à savoir que les enjeux éthiques sont liés : 1) à l’environnement de la recherche; 2) aux personnes et à leurs interactions; ou 3) à l’occupation qu’est la recherche. Globalement, les résultats de l’étude et ceux recensés dans les écrits s’entendent sur le fait que les chercheurs en santé, dont ceux en ergothérapie, évoluent dans un contexte peu favorable aux découvertes scientifiques et à la conduite responsable en recherche. Les enjeux éthiques de la recherche sont principalement de nature systémique, ce qui contribue à la mise en place d’environnements de travail malsains qui en plus de nuire aux relations interpersonnelles, nuisent à la santé et au bien-être au travail des chercheurs et impactent négativement la vie personnelle et familiale des chercheurs. Quatre résultats inédits émergent de l’étude, soit : 1) le monde académique valorise l’individualisme; 2) des ergothérapeutes font preuve de rébellion à l’endroit de comités d’éthique de la recherche; 3) les milieux cliniques et académiques sont trop déconnectés; et 4) les devis quantitatifs peuvent contribuer à l’exclusion de populations vulnérables.

The ethical issues of health research are well documented. Ethical issues in occupational therapy research are beginning to attract the interest of researchers. However, no research has documented the ethical issues experienced by occupational therapists conducting research in academic settings in Quebec. This is revealed by the literature review that was the basis for this qualitative research, the results of which are presented here. This article also presents the results of a qualitative research conducted with eleven women occupational therapy researchers in Quebec. A phenomenologically inspired qualitative approach was used. Semi-structured interviews were conducted to discuss the ethical issues experienced in occupational therapy research. Three units of meaning emerge from the narrative data, namely that ethical issues are related to: 1) the research environment; 2) people and their interactions; or 3) the occupation that is research. Overall, the results of the study and the literature review agree that health researchers, including occupational therapy researchers, operate in an environment that is not conducive to scientific discovery and responsible conduct of research. Ethical issues in research are primarily systemic in nature, contributing to the creation of unhealthy work environments that not only harm interpersonal relationships, but also adversely affect researchers’ occupational health and well-being and negatively affect researchers’ personal and family lives. Four new findings emerge from the study: 1) the academic world values individualism; 2) occupational therapists are rebellious towards research ethics boards; 3) clinical and academic environments are too disconnected; and 4) quantitative approaches can contribute to the exclusion of vulnerable populations.

Type de document: Article
Mots-clés libres: Recherche Monde académique Culture académique Éthique de la recherche Ergothérapie Enjeux éthiques Research Academic world Academic culture Research ethics Occupational therapy Ethical issues
Date de dépôt: 12 sept. 2022 14:20
Dernière modification: 12 sept. 2022 14:20
Version du document déposé: Version officielle de l'éditeur
URI: https://depot-e.uqtr.ca/id/eprint/10243

Actions (administrateurs uniquement)

Éditer la notice Éditer la notice